sculptures
sculptures
 

des critiques parlent d'elle



CRITIQUE de Paola Simona Tesio, giornalista e critico letterario, critica d’arte dell’Enciclopedia d’Arte Italiana

Aulica è la sua arte che intrattiene in ogni suo respiro un mondo transcorso.  Riecheggiano nella sua mirabile pittura aneliti di Marc Chagall, la poetica di Pierre Augusto Renoir, la soavità dei  volti de Degas, l’audacia di Henri de Toulouse-Lautrec.

Ma la sua estetica è assolutamente unica e connotada da una raffinata stesura, da un’abilità senza eguali.

Le sue opere sono vive, si fanno indagare dalle sguardo che s’infiamma di ardore e si disperde tra gli infiniti crosmatismi  armonici.  Ne scaturisce un’energie carica gestuale :  il tratto con cui delinea i soggetti è talvolta essenziale talaltra intensamente incisivo, penetrante… ne deriva un ensemble armonico votato al movimento.   In scultura le infinite tendenze della luce si scontrano con gli arguti cesellamenti della materia :   la superficie si anima,  vive di vita propria, si fa concretamente reale.   Albera immortale nella sua stradiordinaria capacità di scolpire una fonte inesauribile : l’intimo spirito della ricchezza umana.  Modellazioni in cui si sente palpitare il suono dell’esistenza,  cosi comme suadente ne trapela la quiete dei suoi silenzi.  Evocativa arte, sublime, armonica, soavemente celestiale :  è un dialogo infinito ed inesauribile con chi osserva.  Scrivera Leopold Stokowski  « proprio come tutti siamo formati di corpo , anima e intelligenza, così la natura della musica é fisica, intellectuale, emotiva e spirituale.  Questi diversi  aspetti, meravigliosi  quando li avviciniamo separatamente ,   possono,  presi  insieme,  sopraffarci.  Proprio come una casa s’affonda nel  terreno,  cosi la musica ha le sue fondamenta,  palesate a noi con chiarezza e precisione dalla Natura e da rapporti matematici.  La casa può avere una parte alta sopra le fondamenta e una ancor più alta al di sopra delle cime degli alberi.  Similmente la musica ha una parte elevata, nella quale ritmi e controritmi, melodie e controcanti, armonie e timbri, sono alcuni degli elementi di espressione.  Questi possono darci infinite gioie per se stessi .  Ma al di sopra di essi può esserci  una ancor più alta sfera  di sensibilità, immaginazione,  intuizione, emozione,  celeste tranquilità,  violenta e opprimente agitazione, umorismo e bizzarria,  inebriante,  una sfera di divina espressione nella quale sembra  che i cieli si aprano, e a noi appaia un’ardente visione.  Così come la musica è dinamica, si evolve,  scorre cpme une fiume e non è mai statica, così lo sono la pittura e la scultura di Maria Teresa Bertina ;   la sua è un ‘arte viva, pura, con anima, è semplicemente ispirata.

 

 

 

Les bronzes de Maria Teresa BERTINA sont un monde enchanteur... les idées de cette créatrice née pour les arts plastiques, foisonnent et sa production est d'une grande diversité, trop diront certains qui excellent dans le fait qu'un artiste doit s'arrêter à un style particulier et ne plus en sortir.
L'artiste nous permet de traverser notre vie dans diverses expressions symbolistes comme « coup de cœur », « bonjourlavie », « valse à trois temps ». Cette dernière œuvre est toute en rondeur, caressante, une belle élévation de l'ensemble à laquelle s'ajoute un artifice de coloris très étonnants et appropriés.
A l'inverse dans « bonjourlavie », les aspérités de la végétation et du tronc se ressentent. Nerveuses et ciselées, les parois granitées restent ouvertes à l'espérance par des entrelacs, s'élevant symboliquement vers les cieux.
Dans cette même théorie, nous nous tournons surpris mais avec quel bonheur vers « le printemps ». A elle seule cette sculpture prend son envolée lyrique, les patines chatoyantes, le tout est vivant, parfaitement dessiné, étudié dans le moindre trait.
Aucune place à l'erreur dans ce travail élaboré où l'artiste nous donne toutes ses émotions féminines dans des poses alanguies et courbures expressives comme « l'important c'est la rose » !
L'énergie de Maria Teresa est insatiable et dans « la palme » elle se tourne dans une modernité dépouillée, lisse, brillante, étincelante. L'équilibre est juste trouvé, le métier toujours et le sens de la recherche infinie...
Expression d'une sensation éphémère, chaque sculpture est une évocation pour le spectateur, comme si le présent n'avait pas une réelle existence. Dans cette magistrale création, peinture ou sculpture, l'univers personnel de l'artiste, sereine et heureuse..se déroule, guidant l'œil et l'esprit de chacun d'entre nous vers un ailleurs, oasis de paix, de calme, de silence ! Que de féminité dans cet Art et quel époustouflant hymne à la vie.
Cette artiste nous apprend l'humilité de regarder.

Un magnifique parcours à suivre....". Dominique CHAPELLE

 

 

 

Les forces intemporelles du rêve

"Majestueuses, comme irréelles, ses peintures d'une profonde sensibilité, aux couleurs étincelantes oscillent entre réalité poétique (le cri de la forêt et ville en pollution) ou figuration contemporaine ( après midi au manège et rythme latinos) à l'expressionnisme telle « la révérence ».
Le travail de Maria Teresa sur toile nous démontre toute sa maîtrise de la technique de l'huile. La matière chaleureuse, onctueuse, accentue le côté intimiste des sujets. Avec ou sans épaisseur, la magie profonde opère de singuliers miracles. Les tonalités puissantes y retrouvent un étrange pouvoir de sérénité.
Ses bleus chantent, ses oranges flamboient, ses rouges tonifient, ses violines exaltent. Toutes ces combinaisons plastiques dans le trait mais aussi dans le gestuel nous font ressentir à la fois, la présence matérielle du monde et celle d'un univers dématérialisé, spiritualisé par l'intensité des mélanges de la palette. Si les ingrédients premiers sautent aux yeux, les messages émis se veulent intimes, discrets. La peinture de Maria Teresa BERTINA a la légèreté d'un pétale, la vérité d'un flocon de neige. Voilà une œuvre capable de peindre les parfums d'une vie, d'effleurer le temps comme un murmure !
La sève circule dans ses compositions, modèle certaines transparences ou superpositions. Ces surimpressions ménagent d'heureuses aérations, plages de silence, espaces bousculés parfois par des traits francs telles des éclaboussures affolées. Pour retranscrire une sorte d'errance qu'elle fait sienne, l'artiste puise dans son imaginaire fertile et a le don de transcender ses évocations courantes en véhémences radieuses. Maria Teresa possède une orageuse intelligence, un esprit libre. Les deux étant singulièrement enchevêtrés.
Toutes ses œuvres sont construites dans des harmonies distinguées qui ne manquent pas de panache ni d'éclat ! Avec le jeu des huiles et le geste savamment orchestrés, cette belle artiste se situe dans une démarche élaborée mais lisible.
Il y a dans les œuvres de Maria Teresa que ce soit une peinture ou une sculpture, une force émotionnelle qui prend le pas sur la représentation figurative. Nous sommes là, spectateurs, devant une sorte de dépouillement lequel n'est pas synonyme de sécheresse, mais de richesse absolue.
Dominique CHAPELLE

 

 

Artiste aux multiples facettes, Maria Teresa propose des œuvres d'une grande liberté où l'émotion domine.

La spontanéité de ses sculptures côtoie une réelle académie, dont la rigueur n'a d'égale que

l’originalité, sans doute inspirée par ses voyages  à  l'intérieur du cœur.

 Car au fond du cœur, il est un lieu où l'artiste cueille la vie. Cette vie qui  distille le souffle créatif  si présent dans son Art.

De son climat natal, elle transmet la douceur et la beauté, au rythme effréné  de ses réalisations.

Maria n'hésite pas à transgresser les lois de l'académie, afin de nous étonner, par ses travaux audacieux, aux nuances très personnelles.

Ses sculptures aux expressions tourmentées, nous enseignent que le monde est en perpétuel mouvement.

La patine, au service de la masse, est une peau  qui en enveloppe l'âme.

L'essentiel, dit-elle,  c'est la VIE et toute son œuvre en est l'illustration!

Maria Teresa BERTINA , artiste protéiforme, possède manifestement tous les talents, mais celui qui la caractérise, c'est le bonheur qu'elle offre à qui l'observe, la  respire et l'écoute, avec les yeux fertiles de l'attention.

C'est indiscutablement la passion, qui anime cette plasticienne décorée des Arts et des Lettres. La beauté contenue dans son travail atteint souvent son paroxysme.

Ses toiles, sont une véritable ode à la poésie et l'artiste trouve certainement son inspiration dans la générosité qu'elle transmet, inconsciemment à son prochain.

Pour le « Cri des Sirènes » événement de 2012,  sous le haut patronage du Ministère de l'écologie,  Maria a présenté un diptyque libéré de tout châssis, qui dénonce l'état actuel de la mer et de ses écosystèmes.

Malgré tous les soucis qui  obsèdent ce monde si tourmenté, Maria Teresa, tient à nous transmettre sa joie créative. Qu'elle en soit remerciée!  Mylène VIGNON

 

 

 

 

Critique de Gastone Ranieri Indoni ,Urbis &Artis- 2016

« Non invento niente, Riscopro ».

La famosa frase di Augusto Rodin, il grande scultore di fine Ottocento,protebbe con molta efficacia proporsi come titolo mèntore dell’importante opera scultorea di questa artista conosciuta e apprezzata anche all’estero, visto che trattiene e comprende la sua sintesi lirica.

Riesce a coniugare aspetti del classicismo abbinandolo con tratti personali assunti in una chiave interpretativa più moderna, dando vita ad originali immagini sospese in una dimensione senza tempo.

Nell’accenno all femminile è capace di pogersi con una sua monumentale bellezza grazie ai corpi di muse ispiratici, come i corpi di giovani o mature donne, da acerbia più spigolosi, che trasforma in rosa da sfogliare ,petale di luce che modela con tagli originalissimi dall,effetto di forte umpatto emotivo.

Se arte è intuizione e folgorazione transcritta in scultura nel momento catartico della sua autrice, diventa nel contempo rivelazione del suo più intimo e sottile stato d’animo , in cui appunta l’epifania di un instante, il momento magico della percezione lirica quanto l’ala dell’ inspirazione le ha fatto balenare nella mente.

Le linee si enucleano in immagini e in strutture spaziali modellate e definite poi nelle tre dimensioni e la “visione” primordiale si traduce in arte.

A questi dettami fa riferimento l’opera di Maria Teresa Bertina, le cui posture,con una purezza di semplici affascinanti scenografie, magari sugerite dal quotidiano, sono sempre avvote dal leitmotiv delle forme nella grazia leggera di una danza, nella gioia genuina di un gioco infantile o, perchè no, nella malinconia solitaria di    una ragazza pensosa.”   

 

 

 

“Critica de Guido Folco – Museo Mitt-Torino- 2013

Maria Teresa Bertina utilizza una pittura ad olio raffinata, sia nella corposità della materia, sia nel segno, che si fa via metafisico e leggero come un  soffio, come  un palpito. 

La figurazione classica del soggetto diventa un pretesto per addentrarsi in un mondo conoscibile, seppur interpretado in maniera onirica.

Anche la scelta del tonalismo, quasi monocromo, percorso da luce e chiarori abbacinanti, ci parla di un mestiere pittorico acquisito con sapiente studio e impegno.

Anche scultrice, nei bronzi si incarna un aflato mistico e  lieve, como di trasalimento al cospetto della materia che si fa idea” 

 

 

presse

                      affiches                                         

catalogues / Medias

 

 

 

ET  CATALOGUES

 

 

Dictionnaire Biographique d’Artistes Plasticiens de France«ARTFABETIC»V.1pag115/2016

Catalogue Urbis & Artis Jubileum de la Misericordia –Dec-Janv 2016 , pag.28

Libro Albo degli Artisti in ITALIA 2016

Art International Contemporary Magazine-EA ,n2 -Mar/Apr 2016 – pag.199

Catalogue Arte Milano Premio Tiepolo –EA – 21 Aprile 2016 - pag.191

Catalogue « The Art of the future » -International Guide for Collectors – Edition 2015 pag.15

Catalogue”Oscar dell’Arte”Biennale Arte Visive, Monte Carlo,Biancosuro - oct 2015 pag.8

Catalogue Expo Terra 2015 - Museo dell'Energia a Milano - Italia Art - 2015

Catalogue EffetoArte diretto da Paolo Levi-Anno 4, n1 gennaio-febbraio 2014 –pag. 2016

Catalogues de Arts 19 de 2013 à 2017

Catalogue Biennale de Florence 2013, pag.96

Catalogue International Italia Arte,Museo MIIT/Künstlerforum Museum Bonn fev2013 pag.23

Catalogue Assisi Arte –Museo MIIT,Italiaarte -  luglio 2013 - pag. 14

Catalogue Who's who's Galerie Mouvances - 2013

Catalogues Salon Académie Européenne des Arts - 2013 à 2018

Catalogue Spoleto Festival Art 2012 - pag.290/291

Catalogue « L’arte contemporanea dei territori d’Italia : uno sguardo al futuro”- Instituto Italiano di Catalogue Institut Culturel d'Italie SOFIA- Bulgaria – "150 anni d'Italia - 2012/ pag.39

Catalogue Galery Agora - New York Paris "Here we are" - 2010

Livre des Artistes Contemporains tome 4  édition d’Art, Gazette des Arts – 2009

Catalogue Who's who's chateau Auvers sur Oise - 2009

Catalogues Salon Société Artistes Indépendants et ART CAPITAL de 2007 à 2017

Catalogues Résolument 9 de 2007 à 2009

Catalogue Art Shanghai - 2010

Catalogue  Salon de la Société National Beaux - Arts de Paris  - Louvre  - 2009

Catalogue » GAL ART » déc.2009 - Barcelone N°309 p. 886 (M. Losada)

Catalogue BIBLO’S ART N° 3 et  N° 8 «Les Artistes au Service de la Paix »  - 2010

Répertoriée dans  la Gazette des Arts –

Catalogue Mosaïque de l’Académie France Monde Culture

Catalogue Rayonnement de l’Académie Arts Sciences et Lettres France

                                                                                                               .........

.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ingrid Bertina Leguay